Henry PURCELL(1659-1695): Musique pour les funérailles de la Reine Mary

 

Henry Purcell, l'un des plus grands compositeurs anglais, avait la charge de la musique des cérémonies officielles de la cour et de l'abbaye de Westminster dont il était l'organiste titulaire. A ce titre il avait écrit notamment l'Ode pour l'anniversaire de la Reine Mary en 1694; quelques mois plus tard c'est pour les obsèques solennelles de cette jeune reine qu'il compose en 1695 «Musique pour les funérailles de la Reine Mary ». Il mourra lui-même cette même année à 36 ans, laissant une œuvre abondante et variée, musique sacrée, musique de scène, opéras (dont Didon et Enée), œuvres vocales profanes...

 

Félix MENDELSSOHN (1809-1847) : Trois Motets pour voix de femmes


Félix Mendelssohn est l'un des plus précoces et féconds compositeurs allemands du XIXe siècle. Fils d'un banquier converti au protestantisme luthérien, profondément croyant, il consacre une grande partie de son œuvre considérable à la musique sacrée, tout en faisant redécouvrir Bach et Haendel dont l'influence se mêle chez lui à l'inspiration romantique. En 1830 il commence un tour d'Europe, et c'est à Rome qu'il compose pour la congrégation enseignante de la Trinité des Monts ses « Trois motets pour voix de femmes » dont les deux premiers, Veni Domine, et Laudate pueri Dominum, sont de très anciens chants de l'Avent et le troisième, Surrexit Christus fait partie de la liturgie pascale.


Antonio VIVALDI (1678-1741) : Credo


Si ses compositions religieuses sont moins abondantes que ses innombrables œuvres instrumentales ou lyriques, on conserve de Vivaldi une cinquantaine d’œuvres de musique sacrée, œuvres de grande qualité dans lesquelles se marient la tradition polyphonique et le caractère festif et enjoué qui lui est propre. Comme le célèbre Gloria, le Credo met en musique une partie liturgique de la messe.


C'est une version de l'oeuvre pour solistes, choeur et orgue qui est choisie pour ce concert.